La guilde de la citadelle des ombres

Guilde PVE et PVP serveur Uldaman
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Chroniques du Reikland

Aller en bas 
AuteurMessage
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Les Chroniques du Reikland   Dim 17 Fév - 2:01

Nouveau sujet pour vous proposer quelques extraits de ma prochaine oeuvre...
______________
Bëlthil avait pu apercevoir en rêve une partie de son avenir. l'axe de sa vie se mouvait et il ne savait ni comment ni où tout cela allait exactement le mener.
" - Rien n'est immuable, ne t'en fais pas.
- Oui, mais tout ceci est tellement déconcertant. Avoir la pensée persistante de savoir que tout ceci risque d'arriver... je n'ose y croire! Fais-moi la promesse de ne pas m'abandonner!
- N'ai pas d'inquiétude, je resterais à tes côtés quoiqu'il advienne. Nous nous battrons pour changer les choses et faire en sorte que cela n'arrive pas. Jamais."
Un ciel sans nuage flottait au-dessus d'eux et la chaleur du soleil animait éjà quelques mirages. Ils s'approchèrent alors de la rivière et s'installèrent sur l'herbe fraîche, à l'ombre d'un grand chêne. Bëlthil posa sur Nelya un regard amoureux. Elle ferma un instantet bascula sa tête en arrière. Ses cheveux, ondulant comme des vagues, veniaent caresser ses épaules et sa nuque au gré d'une douce brise.
" - Ni nin ëast vanwa in lya tirë opa në lanta in sina-sin nen ni lyë në anta ilo indo, lui dit-il.
- Pourquoi utiliser cette langue, Bëlthil?
- C'est le seul héritage connu subsistant de ma mère, et je compte bien le conserver et l'utiliser."
La brise était légère et délicate; l'eau embrassait la rive avec douceur, comme une amante. Mais soudain, un lourd vol de corbeau vint un instant obscurcir le soleil. Le regard de Bëlthil s'emplit alors d'effroi.
" - Trop tard... ça à déjà commencé..."
___________
Si vous êtes intéressés, je posterais d'autres extraits.. et pourquoi pas des chapitres par la suite...
Force Et Honneur
votre dévoué Axman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxXxbox

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Dim 17 Fév - 12:04

hum... pas maaaal Very Happy

Si je peux me permettre, il y a une repetition au debut, tu dis deux fois "cela" et d'ailleur je trouve que "ça" donnerai un ton plus realiste. Qui utilise encore le mot "cela" a l'oral ?

Et quand Bëthil parle une langue bizarre, (sans doute en parle-tu plus tôt dans l'histoire) le "dit-il" a la fin casse un peu le coté classieu de parler elfe où je ne sais quoi. Pour ma part j'aurai mis en début de phrase :

...
Bëthil brisa cet instant de silence pourtant apaisant avec le regard vide. Comme s'il se parlait à lui-même.
" - Ni nin ëast vanwa in lya tirë opa në lanta in sina-sin nen ni lyë në anta ilo indo.

et juste après enlever le nom Bëthil, ils ne sont que deux elle s'adresse forcément a lui.

voila Very Happy sinon çà commence bien Smile (ne prend surtout pas mal mes remarques, c'est simplement pour aider si tant est que tu en ai besoin Smile)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Lun 18 Fév - 8:48

merci maxxbox pour tes remarques! j'accepte, des que c'est constructif, j'accepte ne t'en fais pas ^^...
malheureusement, ça ne fait partie que d'un premier jet, et il me reste encore beaucoup de choses à travailler et à retravailler!! ^^
mais merci pour tes encouragements..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxXxbox

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Lun 18 Fév - 22:36

je fait rarement des critique non-constructive Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaylah

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 34
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Mer 20 Fév - 7:51

Je veux bien la suite moi ^^


Joli texte Axman,


Kay flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Mer 20 Fév - 8:05

la suite? no soucy, le truc c'est que j'ai deja une quarantaines de pages d'ecrites!
faut que je retouche quelques petits truc mais apres c'est np! ^^
alors faut que je me decide sur la façon de poster ça... lol lol!
mais je me sens tres inspiré en ce moment et mes doigts glissent tous seuls sur le clavier... ^^

en tout cas merci Kay ^^ sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthameus



Nombre de messages : 13
Age : 27
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Mer 20 Fév - 21:04

Oui faut que tu nous envoies la suite ^^
c'est vraiment pas mal du tout

Artha ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Jeu 21 Fév - 8:25

Eh Bien! que de demnande de la part de mes co-guildeux!
Alors soyez satisfait, aujourd'jui, je posterais un second passage, mais pour cela, je dois y travailler encore un peu, donc je fais une petite annonce : je ne me connecterais pas avant 16h minimum. ça me laissera quelques heures pour retravailler, paufiner... afin de mieux vous seduire ^^ et vous contenter... j'espère que ça vous plaira...
allez, je vais pas tarder go boulot, alors bonne matinée à tous et à cette fin d'après-midi!

Yép yép yép!!

Force Et Honneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Jeu 21 Fév - 20:58

Voici une petite suite...

__________________



Aux premières lueurs du matin, Bëlthil, fatigué de ses rêves lugubres, tenta de s’asseoir. En se redressant, il fut pris de vertiges qui l’obligèrent à poser les mains par terre pour se soutenir. Ses yeux se fermèrent, son front se plissa. Quand il eut l’impression que ce fut passer, une voix féminine, violente et douce à la fois, résonna dans sa tête.

« Cours auprès de Nelya… Lintà ! . Ses yeux s’ouvrirent en grand. Tout redevint silence. Les premiers rayons du soleil frappaient la plaine autour de lui. Tout était calme. Puis d’un bond, il se releva comme si de rien n’était. Il enfila son long manteau de cuir, par-dessus sa tenue ceinturée par une lanière de cuir, à laquelle était rattachée son épée. Portant deux doigts à sa bouche, il siffla. Le son se perdit dans l’immensité de la plaine qui l’entourait. Fixant l’horizon, un point finit par apparaître. Bëlthil sourit.

Approchant, le point finit par prendre forme, dessinant la silhouette d’un magnifique cheval à la robe ivoire. Celui-ci ralentit à peine son pas. Notre homme agrippa sa crinière et d’un même geste, élança sa jambe droite par-dessus flanc gauche et s’installa. Il pencha la tête vers l’oreille gauche de sa monture pour lui murmurer quelques mots : « Galopes, mon brave Lòbor, jusqu’au village de Slarm ! Va directement chez Nelya ! ».

Lòbor hennit pour toute réponse et accéléra son allure. Ses sabot fouetter les hautes herbes de la plaine. Il avançait avec une telle célérité qu’il semblait flotter. Tout le décor devint flou autour de Bëlthil. Les deux pans de son manteau se débattaient dans l’air. En quelques minutes, après quelques lieues, Slarm présentait déjà ses palissades.

Sans s’arrêter, la monture se dirigea vers les hautes portes, les passa, et vira aussi rapidement sur la droite. Ils s’engouffrèrent dans plusieurs ruelles. Il n’y avait aucun bruit dans le village. Tout était calme ici aussi. Trop calme.

Pas d’habitants dans les rues. Pas de bruit de forge. Pas de paysans brassant les récoltes. Même pas l’effervescence des bateaux de pêche allant et venant au port. Rien. Personne. Le cœur de Bëlthil accéléra. Il sentit le sang taper contre ses tempes. Enfin arriver, il mit pieds à terre et courut vers une petite maison, isolée au fond de la rue.

Devant la porte, il s’aperçut que celle-ci n’était pas fermée à clefs. Cela n’avait rien d’inhabituel. Par contre, le loquet n’était pas enclenché. Un fait beaucoup moins coutumier. Il la poussa légèrement de la main gauche, la droite tenant fermement la garde de son épée. Son cœur allait tambour battant. Il pénétra dans la petite demeure, après s’être rendu compte qu’ici aussi, tout était placide. Un rapide coup d’œil lui fit remarquer qu’il y avait eu de l’action un peu plus tôt.

Une assiette encore fumante attendait sur la table. Une chaise renversée. Il déglutit. Quelques rayons de soleil pénétraient avec difficulté par l’une des rares fenêtres de la façade. Lorsque son regard fut accoutumé à la faible clarté, il découvrit un parchemin froissé près de la chaise, gisant au sol. Relâchant la garde de son arme, il prit le parchemin entre ses doigts et pris connaissance des mots tracés à la hâte.



Bëlthil,



j’espère que tu pourras lire ce mot, si jamais tu passes par ici. Tout doit te sembler bizarre mais, ne t’inquiètes pas, je suis en sécurité avec ma mère et mes sœurs. La menace que tu presentais se rapproche du royaume. Les soldats de ton père sont venus nous chercher. Ils nous demandent d’abandonner le village pour nous retrancher au château. Nous forcer serait un terme plus exacte. Je t’attendrais là-bas, en espérant t’y retrouver très rapidement.





Mëlànyel mon amour…



Nelya



Il savait à quoi elle faisait référence et cela ne lui rendit pas son calme. Bien au contraire, pleins d’images vinrent saisir son esprit. Le vertige lui reprit. Il s’appuya à la table, une main sur son front brûlant. Ne tenant plus, il se laissa glisser à terre. Des mots résonnèrent dans sa tête étourdie. La même voix féminine. « Sauvage… fuite… destruction… morts… secours du peuple ! ». Et encore une fois, tout redevint normal. Il se redressa, difficilement. Son regard était vide. Le parchemin serré dans sa main, une larme vint caresser sa joue. Pourquoi tant d’horreurs le hantaient ? Son esprit se perdit autant que son regard. Il se remémora tout. Ses rêves, cette voix, ces visions… et comme pour le réveiller, c’est le moment que choisit Lòbor pour hennir brutalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Sam 1 Mar - 23:42

encore une suite... ^^


Bëlthil accourut. Si son cheval agissait de la sorte c’est que quelque chose d’anormal se produisait. Arrivé sur le pas de la porte, il comprit. Le ciel dégagé était maintenant empli de sombres nuages épais. Lobòr claquait ses sabots contre le sol, martelant la terre et soulevant beaucoup de poussière. « Calme toi mon beau… doucement… ». Il posa une main sur son encolure et le caressa le long de sa crinière, pour le rassurer.

Mais qui pouvait le rassurer lui ? Le mal envahissait le royaume de son père, et il était là, seul, impuissant. Et pourtant prévenu de ce qui allait arriver…



Il pris place sur sa monture et lui demanda de l’emmener au château. Lobòr le mena donc avec toujours la même célérité vers Nothrim. Cette place était en fait beaucoup plus une forteresse. Une muraille de plusieurs kilomètres délimitait le périmètre du domaine ; et épaisse de trois bons mètres, elle paraissait indestructible. Une large porte protégée par une herse était le seul accès au village et qui, une fois traversé, menait au château.

Habituellement, cette porte restait ouverte, même si la herse descendait rapidement en cas de besoin. Bëlthil venait rarement à Nothrim. Son père, le roi Fantur, n’avait que peu d’estime pour lui et préférait largement son frère aîné de cinq ans, considéré comme l’unique héritier du trône.



En effet, Bëlthil est né hors mariage de son père, un homme qui n’a pu se retenir devant la beauté d’une elfe prénommé Elenwë. C’est tout ce qu’il savait à son sujet. Mais ils acceptait très bien sa condition de demi-elfe, qui lui apportait quelques avantages… la beauté, une vision précise, des sens aiguisés… une vie plus longue… mais pas éternelle.

Les portes de Nothrim étaient fermées. Deux gardes penchèrent la tête par-dessus le parapet. Puis, frappé de surprise, l’un deux hurla à d’autres soldats en contrebas « Ouvrez ! Le Prince Bëlthil est de retour ! ».



Dans un terrible grincement, la herse se leva alors que la lourde porte s’ouvrait. Lobòr ronfla son mécontentement alors que ses oreilles bourdonnaient. Un cor résonna dans tout Nothrim. Son Père était maintenant au courant de sa venue. Mais par bonheur, Nelya également.

A peine avait-il pénétrait dans l’enceinte de la forteresse que déjà, il l’apercevait. Elle était magnifique. Ses cheveux bruns en cascade lui retombaient sur les épaules… mince et élancée. Un visage à rendre jaloux un elfe pur. Une larme lui parcourut la joue lorsqu’elle s’élança vers lui. Il sauta à terre et la serra dans ses bras.



« J’avais peur de ne pas te revoir, que tu te demandes où j’étais. Je sais que tu n’aimes pas venir ici, mais je n’ai pas eu le choix !

- Ne t’en fais pas pour ça. Je t’ai retrouvé, c’est l’essentiel. J’ai vu ton mot. J’ai tout de suite compris.

- Tu es passé au village ? Si rapidement ? Mais comment.. ;

- Je ne sais pas. C’est très étrange. J’ai encore eu une vision. Et une voix m’a parlé. Me disant que je devait aller à Slarm. Rapidement.

- Qui donc ?

- Je ne sais pas non plus… c’était une voix féminine, mais que je ne connais pas.

- L’important c’est que tu sois là, mon amour.

- Je ne peux rester ici, tu sais bien pourquoi. Mon père et mon frère ne l’accepteraient pas de toute façon. Mais avant, je dois les voir, les mettre au courant de ce qui risque de se passer… de ce qui se passe déjà. Regarde le ciel, à l’ouest, en direction du village. »



Nelya tourna la tête et leva les yeux. « Oh mon Dieu ! ». Ses yeux s’emplirent de larmes. Pas de bonheur. Pas de soulagement. De peur… « Tu comprend donc pourquoi je dois voir mon père. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kary



Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Dim 2 Mar - 20:01

Shocked Wouahou, c'est vraiment magnifique!!!
J'aime beaucoup la façon dont tu écris et également ton sens
du détail! J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces extraits!!! Very Happy

Quand je pense que certains me disent que j'ai une très
jolie écriture... j'ai l'impression que c'est n'est rien comparé
aux extraits de cette oeuvre que tu nous offre! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axman



Nombre de messages : 33
Age : 35
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Dim 2 Mar - 20:47

Waw! merci, je suis très impressionné!
c'est touchant de recevoir de telles critiques^^
mon fan club s'élargit! GG^^

je mettrais assez rapidmeent la suite, ne vous en faite pas...
je suis très inspiré en ce moment, alors un peu de patience (un tout pti peu)
et vous aurez la suite^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaylah

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 34
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Lun 3 Mar - 2:05

Oui ... je veux la suite , mais tu le sais déjà ^^ je te harcèle tous les jours pour avoir l'histoire au complet ^^


Continue Ax^^ c génial ^^


Kay flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaylah

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 34
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Lun 3 Mar - 2:07

Kary ^^ donne nous un ptit extrait de ton oeuvre ^^j'aimerais bien voir ce que tu écris ^^


Kay flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kary



Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Mar 4 Mar - 18:42

Moi? T'es sérieuse? Shocked Bah si tu y tiens, j'essayerais de mettre
ça le plus vite possible Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaylah

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 34
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Mar 4 Mar - 23:10

Oui suis sérieuse ^^ alors met nous ta chroinique ^^

Maria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kary



Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Mer 5 Mar - 16:56

Puisque Kaylah me l'a demandé si gentiment, je vais empiéter sur tes
plates-bandes Axman! Mais je te rassure, pas de concurrence parce
que je ne t'arrive pas à la cheville! XD

Pour éviter que vous soyez perdus au milieu de choses inconnues, j'ai
finalement décidé de vous montrer tout simplement un petit bout du
début de mon histoire intitulée "L'origine d'un trésor". C'est ma toute
première production. Les premières lignes ont été écrites il y a un peu
plus d'un an et demi maintenant et je n'ai pratiquement rien changé
depuis, donc soyez indulgents avec la petite novice que je suis! XD

Sur ce, bonne lecture!



Chapitre 1



- Driiiinnng -



« Haaa, enfin cette foutue sonnerie se décide à retentir ! »



Notre professeur nous rappela aimablement qu’il ne fallait pas être en retard ce soir pour le fameux “bal de début d’année”, sans grand succès vu que tout le monde partait déjà en courant et en hurlant. Moi, dernière comme à mon habitude, je commençais à ranger tranquillement mes affaires. Je n’aimais pas me presser et de toute façon, je n’en avais aucune raison. Je quittais donc, comme toujours, ce lycée environ cinq minutes après tous les élèves. En prenant du retard, j’espérais croiser le moins de gens possible mais cette technique n’avait pas grand succès… J’essayais d’éviter leurs regards posés sur moi ; c’est difficile de faire comme si on ne voyait rien, comme si on ne savait rien. A chaque fois que j’entendais leurs voix, leurs rires, je me méfiais encore plus et j’accélérais le pas, persuadée qu’ils parlaient de moi.

Je finis par me retrouver sur le petit chemin - complètement désert à cette heure - que j’empruntais pour rentrer chez moi. Enfin tranquille ! Mon cœur qui battait la chamade il y a quelques minutes, commençait à se calmer… Je savais qu’ici il n’y avait plus personne pour m’observer bizarrement, enfin du moins pour quelques instants encore… Absorbée dans mes réflexions, je ne remarquais qu’assez tardivement que j’étais dans ma rue. Un bruit me fit sursauter et je me retournai brusquement sur la gauche… pour me retrouver en face d’une fille d’environ 17 ans mais un peu petite pour son âge. Elle avait la peau pâle et de très longs cheveux noirs, attachés en deux couettes, plaquées pour cacher ses étranges oreilles. Ses yeux l’étaient tout autant : plutôt petits et un peu bridés, ils étaient de couleur violet-bleu ! Ce que je pouvais détester ce genre de différence qui faisaient de moi quelqu’un à part ! Un peu trop à part…

Je m’éloignai le plus rapidement possible et mon reflet disparut de la vitrine devant laquelle je m’étais arrêtée. Déjà, j’apercevais ma maison… Enfin, je ne savais pas si ce terme était bien approprié puisqu’il ne s’agissait pas mon vrai domicile. D’ailleurs, les gens qui y habitaient n’étaient pas mes vrais parents. C’est peut-être parce que je n’avais aucun souvenir de mes véritables géniteurs ni de ma vie avec eux que j’avais du mal à considérer un endroit dans cette ville comme un chez-moi…

Je montai les quelques marches qui me séparaient de la porte d’entrée et je pénétrai dans la demeure.



Voilà, dites-moi ce que vous en avez pensé s'il vous plaît Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drak94460



Nombre de messages : 31
Age : 34
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Dim 9 Mar - 4:17

GG Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THARRUS

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 36
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Dim 9 Mar - 21:39

Kary, c'est tres bien écrit alors continue.
Même si je lis peu j'apprécis les jolies textes.


Tharrus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THARRUS

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 36
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Dim 9 Mar - 21:45

Axman, j'ai lu aussi ton histoire. j'adore ce genre de texte, la suite m'intéresse
alors j'espère pouvoir la lire un jour.

Tharrus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxXxbox

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Lun 10 Mar - 0:25

kary, le violet-bleu c'est de l'Indigo Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kary



Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   Lun 10 Mar - 19:30

XD Je sais oui mais j'aime bien cette petite nuance! Very Happy
J'espère que ça t'as plu quand même

Merci aussi énormément à toi Tharrus, je suis contente que
tu aies apprécié! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques du Reikland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques du Reikland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Chroniques d'un retour en Auvergne
» [Fluff perso] Les Chroniques d'Yggdrasil
» Chroniques Oubliées - Mini campagne médiéval fantastique pour joueurs débutants
» Chroniques d'un eldar noir (2000 pts) [genèse de listes, résumés de parties, ...]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guilde de la citadelle des ombres :: Gloire ! Gloire ! Gloire ! :: La taverne-
Sauter vers: